Je ne consomme plus de soja, et j’essaye de l’éviter au maximum. Que ce soit dans les boissons, mais aussi dans les produits dits substituts de viande. Je vous le déconseille et je vous explique pourquoi.

Un perturbateur endocrinien…

Le soja est un perturbateur endocrinien avéré, même si beaucoup d’études contradictoires existent à ce sujet, tout semble converger vers ses effets sur les hormones, en particulier les hormones féminines. En effet, il contient des phyto-œstrogènes (isoflavones), des substances qui miment le comportement des œstrogènes. A une certaine dose, cela peut poser de multiples problèmes. Chez la femme par exemple, cela peut dérégler le cycle menstruel, provoquer des douleurs au niveau des seins, la lourdeur au niveau des jambes, des maux de ventre, voire même la prise de peau et la rétention d’eau. Chez les hommes cela peut également dérégler le comportement habituel de la testostérone. Et plus globalement, j’ai remarqué qu’il avait un effet plutôt néfaste sur mes performances sportives.

Organisme génétiquement modifié (OGM)

Les OGM sont des organismes génétiquement modifiés dont les effets à long terme sur la santé et l’environnement ne sont pas bien connus et plusieurs études contradictoires existent à ce sujet, avec divers conflits d’intérêt. Autant éviter de consommer quelque chose dont on ne connait pas bien les conséquences (principe de précaution). A moins de consommer du soja bio, mais dans tous les cas cela n’enlèvera pas les effets néfastes des phyto-œstrogènes.

Produit le plus largement industrialisé

Autre point négatif est qu’il est consommé partout dans le monde et pas que par les végé, il est également utilisé comme épaississant ou additif dans certains aliments (lécithine de soja par exemple).

Etant largement industrialisé, le soja fait partie de ces monocultures (comme le blé aussi d’ailleurs) responsable d’un appauvrissement généralisé des écosystèmes et des sols. C’est un désastre écologique et une catastrophe pour la diversité des cultures.

Autre point alarmant est que pour maintenir un tel niveau de rendement élevé, pour ces cultures de soja on utilise énormément de pesticides, mais aussi des modifications génétiques pour améliorer le rendement et la résistance des plants.