Dans la plupart des cas, sauf cas particuliers, la prise de poids est liée à une consommation élevée et inadaptée aux besoins métaboliques de sucres/glucides.

Le sucre, un poison séduisant aux premiers abords

Le sucre est considéré désormais comme une drogue, en effet, plusieurs études montrent qu’il a les mêmes effets sur le cerveau qu’une drogue douce. En plus d’être une « drogue », le sucre a aussi la fâcheuse manie de nourrir les cellules cancéreuses, et de dérégler le fonctionnement normal du métabolisme. Autre effet négatif du sucre est qu’il provoque une augmentation de la glycémie, du taux d’insuline, et consommé en continu cela a pour conséquence de stocker du gras. En plus de faire grossir le sucre peut aggraver des problèmes d’acné et autres problèmes de peau tels que l’eczéma et le psoriasis.

Il est évidemment impossible de totalement supprimer le sucre de son alimentation, c’est même pas recommandé, mais il serait plutôt intelligent de le réduire, de consommer des produits naturels (avec parcimonie bien sûr) et enfin de supprimer totalement certains produits industriels sucrés :

  • Céréales sucrées le matin ;
  • Les gâteaux, les biscuits, les barres de céréales, etc ;
  • Le chocolat sauf le chocolat noir à 70%-80% de cacao ;
  • Le sucre blanc dans les boissons ;
  • Tous les sodas et boissons sucrées ;
  • Les jus de fruits : en temps normal, nous consommons un fruit, voire deux, ce qui reste une dose de sucre (fructose) raisonnable, hors avec les jus de fruits qui contiennent souvent une dizaine de fruits et une concentration bien plus élevée en sucre, le risque est donc plus élevé de faire exploser son taux d’insuline! A moins de diluer le jus avec de l’eau.

Les sucres cachés de nos aliments

Le sucre ne se trouve pas uniquement dans les produits ayant un goût sucré. Certaines céréales comme le riz, le blé, l’avoine, le seigle, les pâtes, le pain, les légumineuses ( lentilles, haricots rouges, pois chiches), les féculents (pomme de terre, patates, maïs, patate douce), quasiment toutes les farines, contiennent également des glucides complexes, comme l’amidon. Lors qu’on est sportif et actif tous les jours, on peut se permettre de consommer des céréales et des féculents. Si l’on ne fait pas d’activité physique et que l’on a un travail sédentaire, mieux vaut éviter si l’on ne veut pas stocker du gras et avoir d’autres désagréments par la suite.

Les fruits

Il peut être intéressant de consommer des fruits avec parcimonie. 1 à 2 fruits en fonction des besoins et de l’activité. Car les fruits sont surtout composés d’eau, de fibres et ensuite de sucre.
Attention cependant aux smoothies, aux salades de fruits, aux fruits secs (raisins, dattes, etc) et aux jus de fruits, comme dit précédemment.

Il ne faut pas supprimer totalement le sucre

les cellules, dans leur fonctionnement ont besoin de l’énergie, cette énergie provient de l’adénosine triphosphate (ATP)  produite par les mitochondries. Hors l’ATP est synthétisé à partir du glucose.

Consommer du bon gras pour l’équilibre

la consommation des bons gras, des huiles végétales riches en Oméga 3, l’huile de lin, d’onagre, d’olive mais aussi de beurres végétaux, peut aider à lutter contre les fringales de sucre. Ces bons gras sont également essentiels au bon fonctionnement de notre cerveau,  au bon fonctionnement de notre système nerveux et à la santé et beauté de notre peau et cheveux.

Le corps humain est une machine incroyablement fascinante et complexe, tout est une question d’équilibre et de bon sens.