Des caractéristiques différentes

Les chaussures minimalistes sont souvent présentées comme étant les chaussures qui nous mettent le plus dans la condition d’un pied nu. La foulée est dite « naturelle » et les mécanismes d’amorti sont gérés par la posture et les muscles qui absorbent les chocs. En général, le drop de ces chaussures tourne autour de 4mm contre 10mm  des baskets de course dites classiques. De même, l’amorti est plus faible voire complétement inexistant. Les chaussures minimalistes les plus connues sont les FiveFingers, mais il en existe une multitude d’autres.

Pour ma part, n’étant pas une grande adepte de ce type de baskets, même si le concept me paraît très intéressant, je me suis tournée vers des chaussures basiques. Je ne suis pas sûre de les porter souvent et ayant déjà des baskets, cet investissement me paraissait raisonnable.

La foulée naturelle

La foulée naturelle est une foulée dite médio-pieds. En effet, elle permet de préserver les articulations en adoptant la bonne posture et d’éviter les blessures, comme les périostites, tendinites etc si courantes dans le milieu de la course à pieds. Les chaussures minimalistes permettent de revenir à la foulée qu’on aurait eu sans amorti, naturellement. Il faut savoir que l’excès d’amorti provoque bien souvent l’inverse de l’effet escompté. Beaucoup de coureurs souffrent au bout de quelques années de multiples douleurs articulaires qui les contraignent bien souvent à arrêter… Vous pouvez retrouver mes quelques conseils pour éviter les blessures  et choisir ses baskets dans ces articles : « Quelques règles de base pour bien débuter » ou « Eviter les blessures »

Mon avis personnel

Pour adopter les baskets minimalistes, il est important de commencer par des petites distances, surtout si on a pas l’habitude d’avoir ce type de foulée. Mon erreur a été de faire 11km d’un coup, j’ai eu des grosses crampes aux mollets. De plus j’ai perdu 20-30″/km en termes de vitesse.

Les mollets sont soumis à une grande pression, ils subissent environ 4 fois le poids de notre corps. Il faut donc débuter étape par étape et augmenter progressivement en fonction du ressenti. Il peut être intéressant d’alterner les baskets légères de type Adidas Boston ou Adios, avec les minimalistes, afin de varier l’intensité et les axes de travail. D’autres techniques permettent d’améliorer sa foulée, des exercices de proprioception par exemple qu’on peut faire avant chaque entraînement.

Conclusion

Je conseille! Mais en y allant progressivement afin de laisser son corps s’habituer, et en alternant avec des baskets plus amorties. Les minimalistes pourront être une sorte de piqûre de rappel, permettant de s’entraîner à garder la bonne posture.